Abstract

Les teneurs en mercure de jeunes perchaudes (Perca flavescens) et de jeunes crapets-soleil (Lepomis gibbosus) capturés au lac Saint-Louis indiquent une variabilité élevée entre les individus. Le niveau d'accumulation du mercure varie selon les stations et les deux espèces étudiées et n'est pas directement relié au niveau de mercure dans les sédiments. Les niveaux moyens observés sont inférieurs à ceux déjà publiés pour des individus plus âgés de la même région, indiquant une accumulation avec l'âge. La teneur en mercure du cerveau chez le crapet de roche (Ambloplites rupestris) et le crapet-soleil varie avec la teneur moyenne dans le poisson.

This content is only available as a PDF.